Glossaire

Ce glossaire sera complété au fil de l'eau et du temps...

 

 

Adjuvant : Produit ajouté au mortier en faible quantité pour améliorer certaines propriétés. On distingue les adjuvants modifiant les caractéristiques de mise en oeuvre, et ceux intervenant sur les propriétés des mortiers ayant fait leur prise (amélioration des performances).

 

Aérienne  Caractère d'une chaux qui fait sa prise avec le gaz carbonique de l'air.

 Matériau inerte, le plus souvent d'origine minérale (silice, calcaire), entrant dans la composition des mortiers, pour former la charge : sables, graviers, cailloux roulés issus du lit des rivières, ou concassés (provenant de carrières).

 

Aluminate Sel formé à partir d'aluminium. Contribue par calcination avec des carbonates de calcium à l'hydraulicité des chaux.

 

Badigeon de chaux  Lait de chaux coloré. Composition : 2 à 3 volumes de chaux éteinte pour 1 volume d'eau.

 

Béton  Agglomérat de cailloux, graviers, sable réunis par un liant. Il se distingue d'un mortier par la taille importante des agrégats.

 

Béton ciré : Dénomination utilisée en décoration qui recouvre des produits avec des compositions très différentes, y compris des résines acryliques, des mélanges chaux sable...Les bétons cirés peuvent être utilisés sur le sol.

 

Blanc de chaux  Carbonate de calcium, calcaire broyé, utilisé comme pigment blanc. On le trouve souvent sous le nom de blanc de St-Jean. C'est alors une chaux aérienne éteinte, ayant carbonaté.

 

Camaïeu
Variation autour d’une couleur. On les réalise à partir d’une couleur dominante que l’on va éclaircir, foncer, refroidir, réchauffer, griser, ...

Calcaire  Nom général des roches sédimentaires contenant du carbonate de calcium. Ce mot provient du latin "calcarius" qui contient de la chaux. On l'appelle parfois carbonate de chaux. Sa formule chimique est CaCO3.

 

Carbonatation  Opération de transformation en carbonate à partir d'acide carbonique (gaz carbonique dissous dans l'eau). C'est l'opération de "prise" d'une chaux aérienne.

 

Caséine  Principale protéine du lait (environ 30 g par litre), utilisée pour son important pouvoir collant.

 

Cercle chromatique  (couleurs complémentaires) : Cercle sur lequel sont disposées les couleurs du spectre (de l'arc-en-ciel). Il correspond au plan de l'équateur dans la sphère des couleurs des peintres du Bauhaus (Klee, Itten) où le noir et le blanc occupent les pôles. Sur ce cercle, les couleurs complémentaires sont diamétralement opposées. Ainsi, dans sa forme élémentaire , ce cercle oppose : - les couleurs primaires (ou fondamentales): BLEU (Cyan), ROUGE (Magenta), JAUNE (Primaire) - les couleurs secondaires : ORANGE, VERT, VIOLET. Juxtaposées, deux couleurs complémentaires créent un fort contraste ; mélangées, elles se détruisent et donnent un gris. Traditionnellement,  on distingue les couleurs chaudes (jaune, orangé, rouge) et les couleurs froides (vert, bleu, violet). 

 

Chaulage  Lait de chaux épais généralement blanc. Il se compose d'environ 1 volume de chaux éteinte pour 1 volume d'eau. Terme utilisé aussi en agriculture dans le cas d'amendements à la chaux.

 

Chaux aérienne  Chaux ayant la propriété de faire sa prise à l'air, par réaction avec le gaz carbonique. Plus le calcaire servant à leur fabrication est pur, plus la chaux sera aérienne. On parle aussi de chaux grasse du fait des propriétés de plasticité et d'onctuosité des mortiers dans la composition desquels elle entre.

 

Chaux aérienne éteinte  Les chaux aériennes éteintes utilisées dans le bâtiment (CAEB) sont des chaux issues du calcaire pur ayant formé par calcination puis extinction des hydroxydes de calcium ou hydrates de chaux [Ca(OH)2]. On parle parfois de fleur de chaux ou de chaux blutée.

 

Chaux en pâte  Chaux éteinte avec un excès d'eau et formant ainsi une pâte. On utilise généralement ce terme pour désigner des chaux aériennes éteintes avec un excès d'eau et conservées dans des fosses.

 

Chaux éteinte  Après calcination des calcaires, l'extinction par apport d'eau donne les chaux éteintes dans le cas de calcaires purs. Voir aussi chaux aérienne éteinte.

 

Chaux hydraulique Chaux ayant la propriété de faire toute ou partie de sa prise à l'eau.

 

Chaux magnésienne  Chaux formée à partir de calcaires contenant de la magnésie. On parle aussi de chaux dolomitique.

 

Chaux maigre  Voir chaux hydraulique naturelle. C'est l'ancien terme désignant la chaux hydraulique et éminemment hydraulique.

 

Chaux vive  Matériau obtenu par calcination d'un calcaire. Son avidité pour l'eau lui a valu son nom. Dans le cas de calcination d'un calcaire pur, on obtient un oxyde de calcium (CaO).

 

Ciment  Liant obtenu par mélange et calcination de composants (calcaires, fillers, clinkers, pouzzolane, laitiers, cendres,...).

 

Clair-obscur
Modulation des valeurs ou des tons, du plus clair au plus foncé. Équilibre entre la lumière et l’ombre dans le tableau pour créer le volume et le modelé 

 

Crépi  Enduit à la finition grossière.

 

Dégradé
Changement progressif d’une couleur ou d’une valeur.

Détrempe à la chaux     Voir eau forte.

 

Eau de chaux     Eau comprenant de la chaux dissoute (moins de 1,5 g par litre). Au-delà, la chaux en suspension forme un lait de chaux.

 

Eau forte     Lait de chaux très dilué ou détrempe à la chaux, formé par 1 volume de chaux pour 6 à 8 volumes d'eau.

 

Enduit  décoratif : terme générique pour parler de matières à effets déoratifs qu'on applique avec une taloche ou platoir.  

 

Faiençage           Micro fissuration d'un enduit généralement due à un surdosage en liant, à une dessiccation rapide du mortier, ou à un excès de fines.

 

Fixatif   Adjuvant contribuant à fixer et à lier les pigments d'un lait de chaux.

Fleur de chaux  Voir chaux aérienne éteinte.

 

(à) Fresque (a fresco)   Technique qui consiste en l'application de lait de chaux sur un enduit "frais", c'est à dire ayant à peine commencé sa prise.

 

Fresques             Peintures murales réalisées par l'application de pigments mélangés dans de l'eau sur un enduit frais. Cette technique exige l'utilisation d'une chaux la plus aérienne possible, des pigments finement broyés, plusieurs couches avec des agrégats judicieusement choisis.

 

Gobetis               Première couche d'un enduit, dont le rôle essentiel est d'assurer l'accroche au support.

 

Granularité        Désigne les proportions de grains de différentes grosseurs d'un sable. (Elle s'exprime le plus souvent par une courbe).

 

Gypse   Roche sédimentaire, appelée pierre en plâtre, composée de sulfate de calcium.

 

Hydratation       Action de mouiller le support.

 

Hydrofuge          Adjuvant utilisé pour diminuer l'absorption de l'humidité.

 

Jointoyer            Action d'exécuter les joints d'une maçonnerie de pierre ou de brique.

 

Lait de chaux     Mélange d'eau et de chaux, coloré ou non, appliqué à la brosse sur des parements le plus souvent minéraux (enduits, pierre). 

 

Liant      Le liant d'un mortier est la matière qui assure la liaison entre chaque composant du mortier.

 

Marmorino   C'est un enduit à la chaux et poudre de marbre. Traditionnellement, il était utlisé pour imite le marbre. Suivant sa finition, il prend des aspects très différents. Il est  lisse et sensuel au toucher 

Tout comme le tadelakt, on peut le rendre hydrofuge avec du savon noir, ou utiliser une cire hydrofuge. Il peut être utlisé dans des pièces humides. 

 

Moulure              Profil constant en creux ou en relief, réalisé en pierre ou en mortier.

 

Mortier                Mélange d'eau, de sable et de liant destiné à tous les travaux de maçonnerie.

 

Mouillant (agent)            Adjuvant utilisé pour faciliter le mélange des pigments dans les laits de chaux, pour accroître la souplesse et la plasticité des mortiers.

 

Nuance   La nuance d'une couleur résulte du mélange de cette couleur avec une faible quantité de ses voisines du cercle chromatique. Variation, parfois très légère, d’une même couleur. Ainsi, les nuances d'un bleu pourront-elles varier du bleu-vert (bleu + un peu de vert) au bleu violacé (bleu + un peu de violet). On obtient des nuances chaudes ou froides d'une couleur (Voir. cercle chromatique)

 

Ocre      Pigment minéral d'origine naturelle dont la coloration est due à des oxydes de fer. On parle le plus souvent d'ocre jaune et d'ocre rouge.

 

Ouvrabilité         Délai durant lequel un mortier peut être utilisé, travaillé.

 

Oxyde  Pigment minéral résultant d'un processus industriel.

 

Parement           Face vertical du mur.

 

Patine   Lait de chaux très dilué, utilisé pour ses effets de transparence. On peut aussi réaliser des patines à l'huile, ou avec un liant acrylique.


On parle également de patine quand on veut donner un aspect ancien à un meuble.

 

Peinture aux silicates    Peinture dont le liant est le silicate. Son rôle est de lier les différentes matières entre elles et d'assurer l'adhérence de la peinture au support. On différencie les liants minéraux et organiques.

Les liants minéraux réagissent chimiquement avec le support. Le principe de la technique silicate est fondé sur la prise du liant avec le support - un processus chimique - selon lequel le liant silicate de potassium réagit au contact du support minéral. Ainsi se créée une liaison durable et insoluble de la peinture avec le support (enduit, pierre, béton etc.). 

 

Pigments            Constituant minéral, synthétique ou organique, broyé et colorant la peinture ou les enduits.dc é

 

Plâtre    Liant obtenu par chauffage du gypse. Semi-hydrate de sulfate de calcium.

 

Pouzzolane        Matériau riche en alumine, silice, chaux et fer réagissant avec la chaux [Ca(OH)2] et l'eau pour former un hydrate stable et qui contribue aux propriétés hydrauliques du mortier formé. Désigne à l'origine des cendres volcaniques extraites dans la région de Pouzzole en Italie.

 

Prise (début de)              Moment où le liant perd ses propriétés plastiques de mise en oeuvre et où commence le processus de durcissement.

 

Rétenteur d'eau              Adjuvant ralentissant l'évaporation de l'eau de gâchage d'un mortier.

 

Retrait  Diminution de volume d'un mortier au moment de sa prise, essentiellement dû à l'évaporation au départ de l'eau.

 

Sable     Agrégat fin dont la taille des grains ne dépasse pas 5 mm.

 

Sec (a secco)     Technique qui consiste à appliquer un lait de chaux sur un support d'enduit ayant fait sa prise.

 

Serrage  (ou ferrage)             Action de serrer un enduit pour tasser le mortier en vue de fermer la porosité, d'améliorer la finition, et éventuellement de prévenir la fissuration.

 

Silicate  Corps à base de silice contribuant, par calcination avec les carbonates de calcium, à l'hydraulicité des chaux.

 

Stuc   ou stucco    Revêtement d'enduit en aplat ou en relief imitant le marbre, de couleur blanche ou coloré avec des pigments et composé d'un mélange de chaux aérienne et de poudre de marbre. On parle alors de stuc à la chaux. D'autres sortes de stuc sont réalisés à partir de plâtre, de pigments et de colles de peau.

 

Tadelakt   C'est un enduit de chaux à l'eau, brillant et imperméable. Il peut être utilisé aussi bien en intérieur qu'en extérieur.  Il a la particularité d'être « ferré » avec un galet de rivière et d'être traité au savon noir pour acquérir son aspect définitif. Le tadelakt a un aspect doux et fin avec des ondulations dues au travail du galet. Il supporte les taux d'humidité élevés des salles d'eau (hammams, salles de bains), il est utilisé dans la décoration des murs et, bien exécuté, il sert pour l'étanchéité des baignoires, lavabos…

 

Un certain nombre de fabriquants propose des effets tadelakt, qui n'ont rin à voir avec le tadelak traditionnel, tant dans leur pose que leur composition. Ce sont en général, des enduits acryliques.

 

Taloche                Outil utilisé pour porter le mortier, éventuellement l'appliquer et finir le parement.

 

Teinte Synonyme de couleur, la teinte résulte plutôt d'un mélange de plusieurs couleurs (par exemple d'une couleur mélangée à une de ses nuances).

 

Tempera    Peinture à base de blanc d’œuf.

 

Trompe-l’œil  Peinture exécutée de manière à faire croire à la présence réelle des objets ou matières reproduits. Imitation du bois, du marbre, etc. ou simulation d’une architecture, d’une sculpture, d’un objet en trois dimensions.

 

 

 

 

 

 

Contact

Pour me contacter 

c'est ICI 

Atelier Couleurs du 7 au 10 octobre 2015

La Molière, Luberon
La Molière, Luberon

Pour visiter mon blog, Vivelescouleurs, dédié en grande partie à la symbolique de la couleur à travers la poésie, c'est ICI

Portrait tourné à l'Opéra. Cliquez sur la photo
Portrait tourné à l'Opéra. Cliquez sur la photo