« La couleur, c'est la sensibilité devenue matière, la matière dans son état primordial. » Yves Klein (1928 - 1962)

 

Atelier Couleurs dans le Luberon, du 7 au 10 octobre 2015

Exposition Dominique Hordé
La Molière, dans le Luberon

 Quelques photos de l'atelier de 2014. Photos de l'atelier 2015 très prochainement.

 

Inscriptions ICI. Pour me contacter, c'est LA.


L'exposition du 17 octobre au 29 novembre 2014, à Boulogne


L'exposition à la Librairie les Mots& Les Choses est terminée. Quelques photos LA.


Le texte "en couleurs" de la semaine

Du côté de chez Swann, de Marcel Proust

Adriaen Coorte, Still Life with Asparagus, Cherries and a Butterfly , 1693/95, collection privée
Adriaen Coorte, Still Life with Asparagus, Cherries and a Butterfly , 1693/95, collection privée

 À cette heure où je descendais apprendre le menu, le dîner était déjà commencé, et Françoise, commandant aux forces de la nature devenues ses aides, comme dans les féeries où les géants se font engager comme cuisiniers, frappait la houille, donnait à la vapeur des pommes de terre à étuver et faisait finir à point par le feu les chefs-d’œuvre culinaires d’abord préparés dans des récipients de céramistes qui allaient des grandes cuves, marmites, chaudrons et poissonnières, aux terrines pour le gibier, moules à pâtisserie et petits pots de crème, en passant par une collection complète de casseroles de toutes dimensions. Je m’arrêtais à voir sur la table, où la fille de cuisine venait de les écosser, les petits pois alignés et nombrés comme des billes vertes dans un jeu ; mais mon ravissement était devant les asperges, trempées d’outre-mer et de rose et dont l’épi, finement pignoché de mauve et d’azur, se dégrade insensiblement jusqu’au pied — encore souillé pourtant du sol de leur plant — par des irisations qui ne sont pas de la terre. Il me semblait que ces nuances célestes trahissaient les délicieuses créatures qui s’étaient amusées à se métamorphoser en légumes et qui, à travers le déguisement de leur chair comestible et ferme, laissaient apercevoir en ces couleurs naissantes d’aurore, en ces ébauches d’arc-en-ciel, en cette extinction de soirs bleus, cette essence précieuse que je reconnaissais encore quand, toute la nuit qui suivait un dîner où j’en avais mangé, elles jouaient, dans leur farces poétiques et grossières comme une féerie de Shakespeare, à changer mon pot de chambre en un vase de parfum.

 

Extrait du Côté de chez Swann, Marcel Proust.


Contact

Pour me contacter 

c'est ICI 

Atelier Couleurs du 7 au 10 octobre 2015

La Molière, Luberon
La Molière, Luberon

Pour visiter mon blog, Vivelescouleurs, dédié en grande partie à la symbolique de la couleur à travers la poésie, c'est ICI

Portrait tourné à l'Opéra. Cliquez sur la photo
Portrait tourné à l'Opéra. Cliquez sur la photo